Accueil » Organisation obsèques » Inhumation ou crémation

Le choix du type de sépulture en fonction du défunt


La loi stipule que le choix du mode de sépulture revient au défunt et que personne ne peut s’opposer à ses volontés.

En l’absence de testament ou d’indications écrites, la décision de privilégier la crémation ou l’inhumation appartient à la personne ayant qualité pour pourvoir aux funérailles, en fonction de ce qui correspondrait le mieux au défunt.

Le choix doit rapidement être arrêté, entre 24 heures et 6 jours ouvrables après la date figurant sur le certificat médical de décès pour tout le territoire national (sauf dérogations préfectorales).

Pour conseiller au mieux les familles et leurs proches, souvent démunies lors du décès, nous vous accueillons dans l’une de nos agences de services funéraires publics de proximité à Lyon : Berthelot (7e arrondissement), Croix-Rousse (4e arrondissement), Grange Blanche (3e arrondissement), Villeurbanne, Bron, Rillieux-la-Pape, Tassin la Demi-Lune, Corbas et Oullins.

Ainsi, nous prenons le temps de répondre à vos premières interrogations, nous vous expliquons les principales étapes à suivre et documents à fournir pour organiser les obsèques sur la métropole lyonnaise et le territoire national, puis nous fixons la date des funérailles, pour rendre le plus bel hommage à la personne disparue.

Choisir l'inhumation ou la crémation selon le testament du défunt
Nos conseillers funéraires vous accompagnent dans

L’ORGANISATION COMPLÈTE DES OBSÈQUES

Permanence 24h/24 et 7j/7

Choisir l’inhumation


L’inhumation, appelée communément enterrement, consiste à mettre en terre ou inhumer en caveau le défunt préalablement placé dans son cercueil.

Pour qu’elle puisse avoir lieu, un conseiller funéraire se charge d’obtenir l’autorisation d’inhumation du maire de la commune du cimetière.

L’inhumation du cercueil est réalisée par l’équipe de porteurs de nos services funéraires publics, soit en pleine terre, c’est-à-dire dans une fosse creusée dans le sol et non renforcée par un ouvrage en béton ; soit en caveau, construction souterraine maçonnée en sous-sol.

L’inhumation est également possible pour les urnes contenant les cendres du défunt, dans un caveau ou une tombe pleine terre d’un cimetière.

Enterrement ou inhumation dans un cimetière de Lyon

La loi française autorise l’inhumation dans le cimetière de la commune du domicile du défunt et/ou de sa famille, dans celui de la commune où il est mort, ou le cimetière où se situe la concession.

L’enterrement dans une propriété privée est possible, à titre exceptionnel, et soumis à conditions notamment à l’expertise préalable d’un hydrogéologue agréé et à l’autorisation du Préfet du département.

L’inhumation du défunt peut être opérée en concession funéraire. Nos pompes funèbres se chargent de contacter la Direction des cimetières de la commune concernée.

Choisir la crémation


La crémation, parfois appelée incinération, est l’action de « crématiser » le corps du défunt.

Elle nécessite la remise d’une autorisation de crémation par le maire de la commune du lieu de fermeture du cercueil sur présentation des justificatifs requis.

Au terme du processus de crémation, les restes crématisés sont soigneusement recueillis par les agents du Crématorium de Lyon Guillotière et placés dans une urne funéraire, identifiée avec le nom de la personne défunte, son année de naissance et de décès ainsi que du nom du crématorium.

L’urne est remise, sur rendez-vous, à l’entourage qui choisit alors le lieu de destination définitive des cendres cinéraires.

Crémation du corps au crématorium de Lyon

DESTINATION DÉFINITIVE DES CENDRES, PLUSIEURS OPTIONS POSSIBLES :

Dispersion des cendres dans un jardin du souvenir, en pleine nature (à l’exception de la voie publique) ou en pleine mer (à plus de 300 mètres des côtes).
Dépôt de l’urne dans une case de columbarium ou dans un rocher au sein d’un cimetière lyonnais.
Inhumation de l’urne dans une concession (pleine terre, caveau ou cinéraire) ou dans une propriété privée.
Scellement de l’urne sur un monument funéraire.
Envoi en Europe ou à l’étranger.

En France, depuis la loi du 19 décembre 2008, il est strictement interdit de conserver l’urne à domicile ou de partager les cendres.

Pour laisser le temps à la famille de prendre une décision mûrement réfléchie, une période de garde d’un an maximum est respectée, pendant laquelle l’urne est conservée par le Crématorium de Lyon.

Retour haut de page