Accueil » Organisation obsèques » Financement des frais d’obsèques

Comment financer les frais d’obsèques ?


L’une des premières démarches administratives à accomplir après le décès d’un proche consiste à choisir une entreprise de pompes funèbres. Depuis plus de 100 ans le Pôle Funéraire Public – Métropole de Lyon accompagne les familles endeuillées dans l’organisation complète des obsèques avec des prestations de qualité répondant aux dernières volontés du défunt et aux demandes de la famille.

Le prix des obsèques varie en fonction du type de sépulture (crémation ou inhumation) et des prestations optionnelles choisies.
Il comprend un certain nombre de frais funéraires obligatoires définis par le Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT) : le cercueil avec ses poignées et sa garniture étanche, les opérations de fossoyage et de mise en terre dans le cas d’une inhumation, les opérations de crémation et l’urne avec sa plaque d’identification dans le cas d’une crémation.

Les frais funéraires incluent également des prestations facultatives qui dépendent du choix de la famille : toilette funéraire, présence d’un maître de cérémonie, séjour en funérarium, achat de fleurs, impression de cartes de remerciements, publication d’une annonce dans la presse…

A ces frais peuvent s’ajouter d’éventuels frais de sépultures pour l’acquisition d’une concession, la construction d’un caveau ou d’un monument funéraire par exemple.

Dans certains cas, suivant la situation du défunt au moment de son décès, il est possible de bénéficier d’une aide pour payer une partie des frais d’obsèques.

Financement des obsèques : modalités et aides aux familles à Lyon

Que dit la loi sur le règlement des frais d’obsèques ?


Les comptes du défunt (comptes bancaires, livrets d’épargne et comptes-chèques postaux) peuvent être débités de la somme nécessaire pour couvrir les frais d’obsèques, dans la limite de 5000,00 €. Si le solde est insuffisant, les frais sont répartis entre les héritiers, et ce, même s’ils renoncent à la succession.

Cependant, le financement des frais d’obsèques peut avoir été anticipé par la personne défunte dans le cadre d’un contrat de prévoyance obsèques en capital ou d’un contrat d’assurance.

L’assurance décès tout comme l’assurance obsèques ou l’assurance-vie permettent ainsi de fournir une protection financière aux bénéficiaires désignés par le souscripteur, grâce au versement d’un capital ou d’une rente pour le paiement de tout ou une partie des frais liés aux funérailles.

Le contrat de prévoyance obsèques en prestations

Le Pôle Funéraire Public propose un contrat de prévoyance obsèques en prestations sur-mesure qui permet de prévoir à l’avance le financement ET l’organisation complète des obsèques. Ce type de contrat est du ressort unique des pompes funèbres.

Il épargne aux familles d’avoir à s’interroger sur le financement des obsèques au moment du décès d’un proche, mais également sur les choix difficiles liés à son organisation. Parce que chaque détail compte, le contrat de prévoyance obsèques en prestations garantit le respect des volontés essentielles de l’assuré.

En l’absence d’un contrat de prévoyance souscrit par le défunt, le règlement des frais funéraires et l’organisation des obsèques incombent à ses héritiers.

Le formulaire en ligne de l’AGIRA permet aux proches de connaître tous les contrats signés par le défunt.

Anticipez vos obsèques et gardez l’esprit tranquille

Personnalisez l’organisation complète de vos funérailles à l’avance grâce au contrat de prévoyance obsèques en prestations du Pôle Funéraire Public. Vous recevez une estimation sur-mesure du capital obsèques à prévoir. Ainsi, vous préservez vos proches et vous avez la garantie que vos volontés seront respectées le moment venu.

Des aides financières en fonction de la situation du défunt


Dans certains cas, suivant la situation du défunt au moment de son décès, il est possible de bénéficier d’une aide pour payer une partie des frais d’obsèques.

Pour les salariés

La Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) peut verser un capital décès dans certaines situations.
Si la personne décédée était salariée au cours des 3 mois précédant son décès, si elle était inscrite à Pôle Emploi et percevait une allocation chômage ou si elle était reconnue en incapacité physique à plus de 66,66 %, alors les conjoints (mariage ou PACS), les enfants âgés de moins de 20 ans, les parents, les grands-parents, les frères et sœurs peuvent en faire la demande.
Revalorisée chaque année, cette prestation forfaitaire s’élève au 1er avril 2021 à 3476,00 €.
La demande de ce capital décès peut être faite directement sur le site de l’Assurance Maladie accompagnée des justificatifs nécessaires (acte de décès, trois dernières fiches de salaire, copie d’une preuve du lien de parenté entre le demandeur et le défunt).
Pour les défunts relevant de la Mutualité Sociale Agricole, la MSA verse également un capital décès dans des conditions similaires à celles de la CPAM.

Pour les retraités

La Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV) contribue au paiement des frais d’obsèques pour les retraités.
D’un montant maximum de 2286,00 €, la somme sera prélevée sur la pension disponible de la personne décédée et versée aux proches du défunt, y compris aux personnes sans lien de parenté (ami, voisin…).
Pour effectuer cette demande, il est nécessaire de fournir une facture des frais d’obsèques au nom du demandeur.

Pour les travailleurs non-salariés

Les travailleurs indépendants peuvent bénéficier d’un capital décès géré par leur organisme de prévoyance et de retraite.

Des aides financières pour les familles en difficulté


La Caisse d’Allocations Familiales

Elle peut verser une aide d’urgence pour les familles endeuillées les plus en difficulté. Sous conditions de ressources et de situation personnelle (enfant à charge), cette aide varie d’une région à l’autre.

Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS)

Il peut être saisi par les familles connaissant une situation financière difficile. Par le biais de la saisie d’une assistante sociale, le CCAS pourra contribuer financièrement au paiement des frais d’obsèques.

Pour connaître les modalités et conditions de versement de ces aides, nous vous invitons à contacter directement les organismes auxquels le défunt était affilié.


Si la famille du défunt n’a pas les ressources suffisantes pour payer les frais de funérailles, c’est la commune du lieu de décès qui prend en charge le coût des obsèques. La mairie est alors décisionnaire pour le choix de l’entreprise de pompes funèbres et des prestations. En revanche, la commune veille toujours à respecter les volontés du défunt.

Retour haut de page