L’enterrement orthodoxe


Depuis plus de 100 ans, le Pôle Funéraire Public accompagne les familles endeuillées à chaque étape de l’organisation d’un enterrement orthodoxe, dans le respect des dernières volontés du défunt et du culte orthodoxe.

Nos conseillers funéraires vous accompagnent et vous guident dans la préparation des obsèques selon le rituel orthodoxe. Ils réalisent les formalités administratives pour que vous puissiez vous concentrer sur l’hommage que vous souhaitez rendre à votre proche.

Rencontrez-les dans l’une de nos agences de pompes funèbres pour obtenir un devis gratuit et rapide.

Enterrement orthodoxe à Lyon : organiser des funérailles chrétiennes orthodoxe
Nos conseillers funéraires vous accompagnent dans

L’ORGANISATION COMPLÈTE DES OBSÈQUES

Permanence 24h/24 et 7j/7

Après le décès, les premières étapes de l’organisation d’obsèques orthodoxes à Lyon

Un conseiller de nos services funéraires se charge des démarches administratives réglementaires et du transport du corps vers l’une de nos chambres funéraires à Lyon, Villeurbanne ou Corbas.

Les agents du funérarium procèdent à la toilette funéraire du corps. Si le culte orthodoxe n’est pas opposé aux soins de conservation (thanatopraxie), il considère l’autopsie et le don d’organes comme une atteinte à l’intégrité du corps du défunt.

Le corps du défunt est ensuite placé dans son cercueil, avec les bras croisés sur sa poitrine. Le pope ou le prêtre est présent pendant la mise en bière afin d’encenser et bénir le défunt.

Une veillée funéraire est généralement pratiquée pour permettre à la famille et aux proches de se recueillir auprès de la personne décédée.

Après la fermeture de cercueil, la cérémonie d’enterrement du culte orthodoxe

Pour les orthodoxes, la mort est une naissance à une vie nouvelle et une entrée de l’âme dans le monde illuminé des esprits. L’enterrement a lieu trois jours après le décès, temps nécessaire à l’âme pour se détacher du corps.

Traditionnellement, le transport de corps à l’Église se fait cercueil ouvert dans les pays de culture orthodoxe. La loi française n’autorise pas cette pratique, le cercueil devant être scellé pour être transporté jusqu’à l’église. Une croix orthodoxe est généralement déposée sur le cercueil.

Pendant la cérémonie, les proches du défunt allument trois cierges qui entourent le cercueil et signifient que le défunt est transféré dans la lumière céleste. 

La personne décédée est conduite au cimetière où le prêtre célèbre les derniers moments de prières. Lors de la mise en terre, le cercueil est toujours placé de façon à ce que le visage du défunt soit tourné vers l’Orient. Symboliquement, la famille et les proches sont invités à jeter une poignée de terre sur le cercueil et à embrasser la croix tenue par le prêtre. 

En principe non autorisée, la crémation est de plus en plus tolérée dans l’organisation de funérailles orthodoxes. Dans ce cas, le défunt peut être transporté jusqu’au Crématorium de Lyon.

Le deuil selon le rituel orthodoxe

La Résurrection étant au cœur de la foi orthodoxe, la mort est considérée comme un « repos », « une période de sommeil ». C’est pourquoi, l’inhumation ne peut avoir lieu avant un délai de 3 jours. L’ascension vers Dieu dure 40 jours. Des prières rituelles jalonnent cette période de deuil : le 3ème jour, le 9ème jour et le 40ème jour. Chaque année, le jour anniversaire de la personne défunte, un hommage, la « Pannychide », est rendu au défunt. 

Notre entreprise de pompes funèbres dispose de neuf agences de proximité réparties sur la métropole à Lyon, Villeurbanne, Bron, Corbas, Tassin la Demi-Lune, Rillieux-la-Pape et Oullins. Les conseillers de nos pompes funèbres veillent au bon déroulement des obsèques, dans le respect des dernières volontés du défunt et du culte orthodoxe.

Retour haut de page