« Des prestations de 28 à 48% moins élevées … »

Il y un quart de siècle, la loi abrogeait le monopole des communes sur les services funéraires. Mais pour la Cour des comptes, qui présente son rapport ce mercredi, le résultat n’est pas à la hauteur des attentes.

Il y un quart de siècle, la loi abrogeait le monopole des communes sur les services funéraires. L’objectif de cette ouverture à la concurrence était de faire baisser les prix tout en assurant un meilleur service aux familles.

Résultat : « Insuffisamment contrôlé, le secteur se caractérise par sa concentration, la hausse des prix et leur manque de transparence », constate la Cour.

Prix moyen: 3350 €

L’indice des prix des prestations funéraires a augmenté deux fois plus vite que l’ensemble des prix à la consommation. Le coût des obsèques atteint aujourd’hui en moyenne 3350 € pour une inhumation, et 3609 € pour une crémation.

Elles sont le plus souvent moins chères quand elles sont assurées par des régies de service public : la Cour relève que, par exemple, les pompes funèbres intercommunales de l’agglomération de Lyon (ancien nom du Pôle Funéraire Public de la Métropole de Lyon) offrent des prestations de 28% à 48% moins élevées que les agences des deux principaux groupes privés.

Source : Journal « Le Progrès », article du 06/02/2019

Fermer le menu