"Une mission de "

Notre mission consiste à vous accompagner pour organiser l’hommage que vous souhaitez rendre, dans le respect des volontés du défunt. Nous sommes là pour vous conseiller, vous aider et vous soulager des démarches administratives.

Vous serez mis en relation avec un conseiller funéraire qui répondra à vos premières interrogations et définira selon vos disponibilités un temps de rencontre pour vous expliquer les différentes étapes et organiser les obsèques selon vos souhaits. A l’issue de cet échange, il vous remettra un devis détaillé reprenant l’ensemble des prestations et fournitures évoquées et choisies par vos soins.

Les étapes en cas de perte d'un proche

Faire constater le décès par un médecin

  • Si le décès survient au domicile, vous disposez d'un délai de 24 heures pour faire constater le décès par un médecin qui établit un certificat de décès.
  • Puis, votre conseiller au Pôle Funéraire Public de la Métropole de Lyon se chargera de procéder à la déclaration du décès au service Etat Civil de la mairie du lieu de décès.

Choisir l’opérateur et organiser les obsèques

  • La famille mandate l’entreprise de pompes funèbres de son choix pour organiser les obsèques.
  • L’inhumation ou la crémation doit avoir lieu 24 heures au moins et 6 jours (hors dimanche et jours fériés) au plus tard après le décès, sauf dérogation préfectorale.

Se recueillir

  • Dans l'attente des obsèques, le défunt peut être transporté (dans un délai de 48 heures maximum) vers son domicile ou une chambre funéraire, selon votre demande.
  • La chambre funéraire est un lieu spécialement conçu pour accueillir les défunts et dotée de salons particuliers pour permettre aux proches de se recueillir et veiller leur défunt dans l'intimité.

Rendre hommage

  • Afin de rendre un dernier hommage au défunt, vous avez le choix entre organiser une cérémonie religieuse (célébrée par un représentant de culte) ou une cérémonie civile/laïque (célébrée par la famille ou un célébrant dans l'une des salles de cérémonie que nous proposons).
    Les obsèques peuvent également être réalisées en l'absence de cérémonie, dans le respect des volontés du défunt.

Les obsèques : choisir entre l’inhumation et la crémation

L’inhumation (enterrement)

L’inhumation consiste à placer le cercueil dans une tombe. Elle peut avoir lieu dans le cimetière de la commune du lieu de décès, ou du domicile du défunt et/ou de sa famille ou encore  dans le cimetière où se trouve une concession familiale.

Copyright christophe dognon

La crémation (souvent appelée « incinération »)

La crémation se déroule dans un crématorium. A l’issue du processus de crémation, les cendres sont placées dans une urne cinéraire.

Dans le respect des volontés du défunt et de la réglementation en vigueur, la famille pourra alors soit :

    • Inhumer l’urne dans une case de columbarium, dans une concession familiale ou dans un caveau cinéraire.
    • Sceller l’urne sur la concession familiale, au sein d’un contenant prévu à cet effet.
    • Disperser les cendres dans un espace spécialement aménagé à cet effet au sein d’un cimetière (le jardin du souvenir par exemple) ou en pleine nature (immersion en pleine mer par exemple) – sauf sur la voie publique – après déclaration à la mairie de la commune du lieu de naissance du défunt.
Fermer le menu

Le défunt est à l’Institut médico-légal

Dans le cadre d’un décès avec un obstacle médico-légal,  la police fait transférer le corps à l’Institut Médico-Légal (IML) pour faire procéder à une autopsie. En parallèle, la famille doit mandater une entreprise de pompes funèbres, laquelle fera le nécessaire auprès du Tribunal de Grande Instance pour obtenir le permis d’inhumer, document officiel qui permettra, l’examen fini, de transporter le défunt vers la chambre funéraire choisie par la famille pour pouvoir se recueillir auprès de lui.